Une opportunité: les millénials sont fidèles aux marques

Les « millénials », la génération née dans les années 80 et 90, sont de plus en plus sous les feux de la rampe. C’est la génération la plus importante de l’histoire, plus grande par exemple que la génération du babyboom et trois fois plus grande que la génération X.

La loyauté n’est pas morte

Contrairement à ce qu’on en dit (que les millénials vivent uniquement en « micro-moments » et que les fidéliser à une seule marque est peine perdue), une enquête démontre qu’une grande majorité d’entre eux retournent constamment dans les mêmes magasins. Leur pourcentage est même plus élevé que celui des babyboomers et de la génération X. De plus, les millénials sont de fervents utilisateurs des programmes de fidélité, ils échangent plus fréquemment des points ou des bons pour recevoir des produits ou des réductions. Pour les marketers, cela représente d’énormes opportunités afin de s’approprier cette génération.

Achats redondants

Une enquête publiée par Facebook nous apprend qu’un peu plus de trois-quarts des millénials effectuent des achats auprès de la même entreprise. Une analyse plus approfondie de ces chiffres nous permet de les scinder en deux groupes: les « Brand Loyalists » (37%) et les « Repeat Purchasers » (40%). Le premier groupe est fidèle à une marque ou à une entreprise, et y effectue de manière répétée des achats, tandis que le deuxième groupe reconnaît ne pas être aussi fidèle à une marque mais a tout de même effectué plusieurs achats dans la même entreprise.

Pour le groupe des « Repeat Purchasers », le prix et la facilité sont les deux raisons principales. Par contre les « Brand Loyalists » se laissent beaucoup plus guider par leur instinct et sont très sensibles à des aspects comme la confiance et le service. Pour ce groupe, le prix et la facilité sont des conditions de base auxquelles toutes les marques doivent répondre.

Instables

Outre le prix ou la réputation de la marque, les recommandations des amis sont une raison décisive dans le choix d’un nouveau produit ou d’une nouvelle marque. L’expérience, l’implication et la récompense y jouent un rôle très important. Si le millenial est déçu (les récompenses sont ridicules, il faut épargner beaucoup trop longtemps ou toute autre expérience négative), il change très rapidement de marque. L’interaction (de préférence par les réseaux mobiles) et la réputation d’une marque y jouent un rôle décisif.


Source: emerce.nl, loyaltyfacts.nl


Partager cette page

Nous contacter

Contact