L'industrie alimentaire: norme de l'UE pour les traces d'allergènes?

Les fabricants européens d’aliments et de boissons ont demandé à la Commission Européenne de mettre sur pieds un système standardisé de codification des allergènes sur les étiquettes des produits. Un système qui devrait être valable pour toute l’Union Européenne. Dans la mesure où les avertissements actuels portent à confusion pour le consommateur (dois-je vraiment faire attention à cet avertissement ?), un tel système est considéré comme indispensable.

Codification préventive

L’Union Européenne impose des règles strictes pour la mention d’allergènes sur les étiquettes, mais pas pour les mentions telles que «peut contenir des traces de X», «peut contenir X», ou «produit dans un atelier qui utilise également X». Malgré les meilleurs efforts mis en œuvre afin d’éviter les contaminations, les fabricants peuvent rarement garantir que leurs produits ne contiennent aucune trace d’allergènes. Peu d’emballages de produits contiennent ce genre de mention afin d’avertir les consommateurs de possibles contaminations.

FoodDrinkEurope, une association de producteurs d’aliments et de boissons, appelle à la création de règles claires, basées sur des données scientifiques et faciles à traduire. "Les consommateurs doivent avoir la certitude que les produits font l’objet de tests et que les avertissements sur les emballages découlent de ces tests".

Pas de critère quantitatif

L’UE ne dispose à ce jour d’aucun critère quantitatif pour la codification préventive des allergènes dans les aliments et les boissons. De ce fait, les états membres de l’UE peuvent fixer différentes normes sur la base de leur propre appréciation des risques. Selon FoodDrinkEurope, cette situation peut inciter les consommateurs à faire les mauvais choix avec toutes les conséquences (potentiellement mortelles) qui en découlent.


Source: euractiv.com


Partager cette page

Nous contacter

Contact